Festival « Le Péage du Rock » (1er octobre) : l’interview des organisateurs

Laurent WILB, l’un des organisateurs du troisième Festival du Péage du Rock qui se déroulera le samedi  1er octobre au Péage du Roussillon dans l’Isère, a accepté de répondre aux questions de Prog-Mania.

affiche PEAGE-DU-ROCK_3317679506902476060

  • Cette année aura lieu la troisième édition du Festival Le Péage du Rock. Initialement, Comment est venue l’idée d’organiser ce type de Festival ?

C’est une idée qui me trottait depuis très longtemps dans la tête. En fait en tant qu’amateur et passionné de musique j’ai toujours trouvé que certains styles de musique n’étaient que trop peu mis en avant (notamment les musiques progressives). Du coup en arrivant au poste d’adjoint à la culture du Péage de Roussillon en 2014, je me suis dit que je devais essayer de mettre en place un festival pour ouvrir ces musiques à un public plus large et pour offrir à certains groupes une scène dans la région.

  • N’est-il pas compliqué de mettre en place et de gérer un tel projet, et d’obtenir la participation de groupes ayant la « carrure » nécessaire à un tel événement ?

Un tel projet n’est effectivement pas simple à mettre en place ! D’autant plus que la mairie du Péage de Roussillon ne dispose pas d’un service culture, même si j’ai déjà eu la chance d’avoir une très belle salle de concert à disposition (La salle Baptiste Dufeu).  Du coup heureusement que mon épouse Fanny THIBERT-WILB, je l’en remercie énormément,  me donne un énorme coup de main, car seul cela aurait été  quasi impossible. Pour le coup, nous nous sommes séparées les taches : Elle s’occupe de la communication, à la fois de sa réalisation (c’est elle qui fais les teasers vidéo, les Tee-shirts, etc…) mais aussi de la diffusion en externe sur les réseaux sociaux et sur le net. Elle gère aussi, et ce n’est pas une mince affaire, toute l’organisation logistique. De mon côté je m’occupe du relationnel avec les groupes et la gestion des divers prestataires extérieurs : sonorisation, sécurité etc… et des services municipaux qui participent à l’évènement.

Pour en revenir à la participation des groupes, je dois t’avouer que j’ai toujours rencontré un franc enthousiasme de la part de tous ceux que j’ai contacté pour venir jouer au Péage du Rock. J’ai même beaucoup plus de demandes pour venir se produire chez nous que je ne peux offrir de places !

  • Les groupes présents ont plutôt une orientation dite « Rock Progressif, Métal Progressif ». Es tu d’accord avec ce qui n’est finalement qu’une étiquette ? Dans l’affirmative, en quelques mots,  que représente pour toi l’univers du Rock progressif ? Quelles sont ses particularités ?

Oui c’est vrai nous avons une « étiquette » Rock et métal progressif. A la base nous n’avons pas voulu entrer dans une catégorie plus que dans une autre, la preuve nous avions Flayed à l’affiche l’an passé et leur univers musical et très loin du Prog ! Mais vu les groupes que nous avons fait jouer petit à petit on nous a catégorisé dans ce style bien défini. En même temps nous sommes de grands fan de musique progressive alors on ne va pas se plaindre !

Pour moi l’univers de la musique progressive est un univers vaste ou se côtoie énormément de styles différents. Un univers qui parfois fait un peu peur à l’auditeur lambda de par son coté compliqué et élitiste. C’est d’ailleurs un peu pour ça que j’ai voulu ouvrir le festival a de nouvelles oreilles en faisant par exemple monter sur scène un groupe d’enfant du centre de loisir municipal avec Franck Carducci (l’an dernier !). Je pense que cette catégorie musicale, aux morceaux souvent très longs et avec des structures très complexes, ne doit pas vivre en autarcie et doit pouvoir s’ouvrir. J’ai été très content de voir un groupe comme Magma par exemple à l’affiche du Hellfest cette année. Ce style manque tellement de reconnaissance qu’il est important de lui donner une chance de toucher un public plus large.

  • Le Festival se situe au Péage du Roussillon, une petite ville de l’Isère qui est à proximité notamment de Lyon, de St Etienne, de Grenoble. Cette situation géographique plutôt privilégiée peut-elle devenir un avantage au fil des années ?

Et  bien écoute je l’espère ! C’est vrai que la situation est idéale : 40 min de Lyon, 1h de Grenoble et de St Etienne, 35 min de Valence, une gare avec des fréquences de TER toutes les heures, des places de stationnement, bref l’idéal pour recevoir un public nombreux !

Jusqu’à maintenant les gens des grosses métropoles sont habitués à ce que tout soit in situ et à ce que ce soit au gens de la campagne de venir chez eux ! Là on inverse les choses !! Et puis c’est l’occasion de passer un petit weekend end à la campagne : le samedi au festival et le dimanche en ballade dans le massif du Pilat ou dans les caves viticoles du coin !!

  • L’affiche 2016 est particulièrement attrayante. Peux-tu nous rappeler quels sont les groupes présents cette année ?

5 groupes seront présents  : VANDEN PLAS (Allemagne), LAZULI (France), ANTIMATTER (Grande Bretagne), MDS / Monnaie De Singe (France) et CREDO (Grande Bretagne).

  • Quelques mots en particulier sur la tête d’affiche du Festival, le groupe VANDEN PLAS, dont la renommée internationale est bien établie ?

J’ai contacté Vanden Plas car je suis un grand fan de leur discographie et que j’ai trouvé leur 2 derniers albums excellents. J’avoue les avoir contactés en me disant que cela n’allait pas les intéresser et que je risquais de me heurter à un tourneur pro avec toutes les difficultés que cela engendre (coûts, communication etc…) et à ma grande surprise tout a été géré par Andy (Kuntz le chanteur) et de façon très simple et sympathique ! J’ai vraiment hâte de les rencontrer.

  • LAZULI, le groupe français, revient pour la deuxième année consécutive : peux-tu également nous donner quelques impressions et commentaires sur ce groupe particulièrement remarquable ?

Lazuli est, comme tu dis, un groupe remarquable : d’une part pour sa musique et pour ses textes mais aussi pour l’humilité et la sympathie de ses musiciens !! Ils sont adorables. Comme tu le précises, ils étaient déjà là l’an passé et au moment où nous planchions sur le choix des groupes pour cette édition 2016, ils nous sont apparus comme des incontournables. D’une : parce qu’il est nécessaire de les faire jouer pour qu’ils aient plus de reconnaissance en France (Je rappelle que nos voisins anglais leur ont donnés 2 Prog Award l’an passé !) alors que chez nous ils ne touchent malheureusement qu’un public d’amateur averti. Et de deux : parce qu’à l’écoute de leur dernier album (Nos Ames Saoule) on ne pouvait que les faire revenir. Cet album est exceptionnel, et nous souhaitions offrir au public des morceaux de celui-ci en live.

  • Pour conclure, peux-tu nous indiquer comment réserver des places pour le Festival ?

R : Les places sont en prévente en ligne (20€) sur le réseau France Billet (FNAC, Carrefour…) et sur le réseau Weezevent. Il y a également possibilité d’acheter sa place le soir même à l’entrée (25€).

https://www.facebook.com/lepeagedurock/

http://lepeagedurock.fr.nf/

https://www.weezevent.com/le-peage-du-rock-2016

http://www.fnacspectacles.com/place-spectacle/manifestation/Hard-rock-Metal-LE-PEAGE-DU-ROCK-2016-V2KKF.htm#/disponibilite/b111326cc0a82810db01ada8bdfbe4dd/normale

https://www.spectacles.carrefour.fr/places-concerts/pop-rock-electro/le-peage-du-rock-2016-mV2KKF.htm

  • Merci Laurent, d’avoir accepté de répondre aux questions de Prog-Mania

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.