NADINE, premier album « Oh My », sortie le 26/01/18

NADINE,  « Oh My », premier album  le 26/01/18 via Memphis Industries.

Venu nous rappeler que la musique est plus qu’une simple expérience phonique, le groupe de Minneapolis / New York NADINE élabore des mélodies qui transcendent la simple perception acoustique. Leur premier album Oh My est une collection de chansons pop modernes sophistiquées qui résonnent dans les interstices.

Proche de la poésie mise en musique, NADINE est avant tout une exploration du ressenti. Alors que la plupart des poètes s’attachent à ce qu’il y a de personnel, le processus de NADINE est collaboratif et s’articule autour d’un noyau dur composé de la chanteuse Nadia Hulett (membre du collectif Phantom Posse) ainsi que de Julian Fader et de Carlos Hernandez (tous deux d’Ava Luna). La marque de fabrique du trio se caractérise par leur implication à rendre l’expérience ludique, curieuse et fluide.

Les chansons de NADINE ont un pied ferme dans la pop, mais elles fluctuent avec l’exploration et l’expérimentation. Des mélodies polyphoniques, un mille-feuille d’instrumentations, des tournants inattendus avec un goût pour le merveilleux et parfois l’étrange, une pop-lounge teintée de jazz, le tout maintenu ensemble par la voix caractéristique de Hulett, forte avec une sincérité et douceur qui captivent l’auditeur. NADINE nous invite à se débarrasser de nos vieux a priori et à s’ouvrir à de nouvelles sensations en écoutant les jeux de lumière.

Les moments forts de l’album incluent le premier single « Ultra Pink », une chanson légère sur le fait de savoir que l’on peut faire quelque chose avant de le faire et de résister aux étiquettes que les gens nous collent. « Not My Kinda Movie » s’interroge sur la nature du désir et sur nos points d’accès actuels aux médias sociaux en ces temps particuliers. « Pews » place sa rêverie sur les influences morales d’une enfance passée à l’église, sur les secrets entourant la mort et sur la bouleversante crainte de l’amour.

Oh My est une découverte. Un espace qui s’ouvre, soudainement, et qui vous capture. Ce sont des enfants descendant une rue de banlieue en vélo en fin d’après-midi. Une veste rose flashy qui confère à son porteur une assurance sans limites. Un état d’esprit. La traversée d’une période d’incertitudes et de limbes, à la recherche d’un équilibre, avançant à l’intuition, guidé par un sentiment. Oh My remplit l’espace avec chaleur et douceur, chaque chanson créant son propre monde de rêves, inondé de souvenirs et de clés secrètes à un puzzle tellement insaisissable qu’il prend toute une vie.

https://www.facebook.com/nadinemusic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.