Denez Prigent : nouvel album Mil hent – Mille chemins le 4 mai

Denez Prigent : nouvel album ‘Mil hent – Mille chemins’, sortie programmée le 4 mai 2018 via Coop Breizh.

Après  le succès de l’album  » An enchanting garden – Ul liorzh vurzhudus » en 2015 … son remix par le  beatmaker James Digger … la collaboration avec Masta Ace, figure emblématique du Hip-Hop aux Etats-unis, la reprise du titre « Gortoz a ran » – plus de 30 millions de vues sur internet – dans un épisode de la série américaine culte South Park, Denez présente sur ce 9 ème album 14 compositions originales. Une musique de fusion, métissée,  puissante et universelle, alliant instruments acoustiques et sonorités électro « en fil rouge », sons ancestraux et contemporains, sons d’ailleurs, sons de demain, entrelacements entre cornemuse écossaise, qanûn turc, violon orchestral, beats et boucles, bombarde saturée, guitare en open tuning et scratch,  rythmes du hip hop mariés à celui de l’Andro, la Gwerz soufflant dans les rues du Bronx …

« Une sorte de synthèse de tous les chemins que j’ai pu emprunter jusqu’à présent… et aussi quelque part un  aboutissement », avec de nouvelles collaborations : le très inspiré Yann Tiersen, des noms prestigieux de la musique bretonne comme le guitariste Jean-Charles Guichen, son frère l’accordéoniste Fred Guichen, et Ronan Le Bars, virtuose du Uillean Pipe.

L’intensité des émotions, l’énergie de la transe, le mélange de couleurs et de rythmes, les paysages sonores surprenants, la puissance des récits, et bien sûr la voix unique et vibrante de DENEZ, sont au coeur de ce nouvel album étonnant et magique, avec pour la 1 ère fois un chant en français …

Grâce à une tessiture exceptionnelle couvrant trois octaves et demi, Denes explore d’autres textures vocales: plus douce, plus intimiste … inattendue lorsque le piano se pose délicatement sur la voix « Va Hent » (Mon chemin), « Hent noazh » (Chemin nu), grandiose et solennelle lorsque le resac de la mer rejoint les mots martelés du magnifique « Marc’h-eon » (Cheval d’écume), murmurée « Va Hent » (Mon chemin ) ou poussée jusqu’à son ultime limite, presque jusqu’au cri  «  Nij an erer » (Le vol de l’aigle).

Et la voix se nourrit ici du terreau vivant que constituent les bruits de la nature intégrés pour la première fois dans l’univers sonore du chanteur : coassements de corbeaux, crépitements de feu, orage qui éclate, bise qui siffle, vagues déferlantes, cloches d’églises qui sonnent le glas. La voix qui entre en résonnance avec l’eau, la terre, l’air, le feu.

Tout en jouant avec brio des divers styles de chants traditionnels: Gwerz, marche, Kan ha diskan … en les déstructurant pour les amener là où on ne s’y attend pas, DENEZ renouvelle le genre en intégrant d’autres formes: poésies chantées ou déclamées, conte… Il réinvente dans une langue bretonne subtile une poésie séculaire.

Images fortes, signes, intersignes et symboles inspirés de la mythologie celtique, profane ou religieuse, irriguent cette poésie épique d’une beauté à couper le souffle qui nous immerge dans un univers fantastique empreint de mystère, où l’Ankou (la mort) est omniprésent et sa conscience fait mieux aimer la vie, où les animaux dotés de paroles sont comme un trait d’union entre le réel et l’invisible, et où l’homme vit en osmose avec les éléments de la nature.

Il déclame dans un langage résolument neuf des histoires intemporelles où il est question d’amours malheureuses ou immuables, d’infanticide, de désillusion, de quête et de bonheur retrouvé; et on se délecte à l’évocation de ces faits tragiques qui nous font frémir, prétextes pour exorciser tensions ou peurs enfouies, nous éveiller à la consolation du pleur et nous entrainer dans l’imaginaire de nos propres songes.

Denez aborde dans ce nouvel album un thème qui lui est cher, la préservation de la nature: « Ar rodoù avel » (Les éoliennes) questionne l’implantation des éoliennes, « Hent noazh » (Chemin nu) condamne la déforestation.

Des récits et des chants qui apportent une prose, un ton et un souffle différents.

https://www.facebook.com/newdenez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.