Bai Kamara Jr & The Voodoo Sniffers : chronique album « Salone »

Bai Kamara Jr & The Voodoo Sniffers : chronique album « Salone » (2020) – Blues –

Je ne connaissais Bai Kamara Jr. Je l’ai découvert à l’occasion de la sortie de ce nouvel album, « Salone ». Dès la première écoute, dès les premières notes de guitare, dès les premières paroles, j’ai compris qu’il se passait quelque chose de rare et de privilégié, à savoir la découverte d’une « perle musicale » !

Comme il l’explique lui-même sur son site internet  « (…) Le projet ‘Salone’ me permet enfin une plongée dans mes racines africaines et plus spécifiquement dans celles de la Sierra Leone, mon pays d’origine (…). Mes premiers pas dans le monde de la musique ont vu le jour à l’école en Angleterre, où j’ai vécu toute ma scolarité. (…) J’ai été prédestiné à vivre mon enfance, mon adolescence et ma vie d’adulte entre deux continents, l’Afrique et l’Europe, mais les sons et les rythmes africains ont toujours vécus en moi. (…) Naturellement, le Blues s’est présenté comme une évidence pour me permettre d’exprimer mes sentiments et mes inspirations musicales pour ce voyage aux racines de mon héritage africain. »

Pour comprendre du mieux possible la substantifique moelle de cet album, ainsi que sa genèse, il me semblait nécessaire de connaitre a minima ces quelques extraits de sa présentation, très éclairants.

La voix de Bai Kamara Jr est puissante, profonde, chaleureuse. Elle porte les mots, les fait vibrer et résonner sur une musique qui rapproche d’une manière naturelle les frontières et les continents. Elle est là pour conter des histoires et exprimer les ressentis qu’il a au plus profond de lui-même. Il existe le Blues américain, mais ici on peut presque parler de Blues africain, car les sources de son pays d’origine, de l’Afrique, ses rythmes, ses sons, sa culture,  sont ponctuellement présents ou bien apparaissent en filigrane.  Les titres sont construits avec beaucoup de sobriété, avec un accompagnement presque minimaliste fait pour l’essentiel de guitares et de percussions. S’agissant de cet album, on peut également parler de poésie narrative et de pureté vocale, portées par une voix qui impose le respect. Album magnifique !

  • Album recommandé par Prog-Mania

https://www.facebook.com/baikamarajr/

https://baikamara.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.