Joseph Martone : chronique album « Honey Birds »

Joseph Martone : chronique album « Honey Birds » (2020 – Freak House – Inouie Distribution)

‘Honey Birds’ est le premier album de Joseph MARTONE, auteur-compositeur italo-américain. Les origines plurielles du musiciens ont sans aucun doute influencé son inspiration musicale pour donner un résultat inédit, original et très attachant ! 8 morceaux composent cet album qui bénéficie d’une production absolument remarquable, ainsi que de la complicité de Marianna d’Ama pour les claviers/chants/guitares.

La voix de Joseph MARTONE, souvent sombre et caverneuse, pleine d’ampleur, peut faire penser à celle de Nick Cave, mais aussi à celle de Bruce Springsteen ou bien de Bob Dylan.

Difficile de caser Joseph MARTONE dans un style ou dans un genre musical précis !… Disons simplement qu’il existe une « réelle atmosphère » dans chacun des morceaux de ‘Honey Birds’. Sa voix douce, tranquille, mélodique prend l’espace et berce l’auditeur sur des harmonies parfois un peu vintage, avec des sonorités de guitare auréolées de vibrato ou de trémolo. On peut tout de même parler de musique Folk, mais pas dans le sens guitare sèche/chanson à côté du feu de camp !… Joseph MARLONE possède un don pour dépeindre la vie des personnages qu’il a croisé sur son chemin, et les mettre en paroles et en musique : c’est dans ce sens qu’il faut comprendre et intégrer le mot Folk !

Cet album, extrêmement mélodique et relativement court, s’écoute d’une traite. Cela provient sans doute du côté « captivant » de sa voix. Il est particulièrement reposant et met en avant les indéniables talents de composition de ce musicien.

  • Une très belle réussite ! 18/20

https://www.facebook.com/joseph.martone.9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.