THE WHITE BUFFALO : chronique album « On The Widow’s Walk »

THE WHITE BUFFALO : chronique album « On The Widow’s Walk » (2020)

THE WHITE BUFFALO, c’est l’américain Jack Smith, chanteur, auteur, compositeur de rock et de country. Jack Smith, c’est une gueule, un look de bûcheron sorti des montagnes du far-west, une voix profonde qui sait raconter des histoires, et du talent à revendre. « The Widow’s Walk » est son septième album studio.

11 titres composent cet album d’une durée totale de 43 minutes. La voix puissante et sombre de Jack Smith impose le respect. Elle possède de la matière, elle est entière et sans détours, elle intègre en elle en quelque sorte le « sens de la vie »,  elle captive l’attention !…

L’album démarre avec « Problem Solution », un titre assez joyeux et bien emmené. Les titres qui suivent ne sont pas tristes, mais portent plutôt en eux une certaine mélancolie, mise en exergue par des arrangements musicaux très minimalistes : piano, guitare acoustique, basse, quelques percussions/batterie… avec ici où là quelques effets très mesurés, tels que un peu de slide et de reverb en arrière-plan, comme sur le titre « Sycamore ». Sa manière de chanter et de faire vivre les mots, exceptionnelle, permet de ressentir toute  l’émotion que contiennent ses textes.

Les 5 derniers titres sont un peu différents dans leur style. « Faster Than Fire » a un feeling et un tempo plus rock avec sa guitare électrique, et il se démarque très nettement des autres morceaux. « River Of Love And Loss », que je trouve particulièrement beau, au style hyper dépouillé avec ses arpèges de guitare, possède quelques arrangements de fond très subtils, s’apparentant parfois à des gémissements. « The Rapture », l’avant-dernier titre, et son cri venu du fond des ténèbres, démontre que Jack Smith aime être audacieux, qu’il ne veut pas se donner de frontières et de contraintes, et même qu’il aime être transgressif dans ce style de musique !…

Cet album est parfaitement équilibré, avec des mélodies portées par une voix et une manière de raconter qui font penser à un certain Bruce Springsteen, faut-il le rappeler ?… Une belle réussite, 18/20.

https://www.facebook.com/thewhitebuffalomusic/

https://thewhitebuffalo.com/

__________________________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.