Neal Morse : chronique album « Sola Gratia »

Neal Morse : chronique album « Sola Gratia » (2020)

Neal Morse a écrit l’intégralité de cet album (musique et paroles) qu’il a réalisé avec ses fidèles partenaires du Neal Morse Band. Il a été enregistré «virtuellement» en 2020 au plus fort du lockdown, à distance avec les autres musiciens. C’est d’ailleurs ce processus qui a décidé que « Sola Gratia » devait être un album de Neal Morse, plutôt que d’être crédité au Neal Morse Band, aucun des musiciens n’étant impliqué dans l’écriture, ou n’y chantant.

« Sola Gratia » est particulièrement riche, comme d’ailleurs l’ensemble des albums sur lesquels figure le surdoué Neal Morse. Sa patte et son style sont une nouvelle fois reconnaissables et indentifiables dès les premières mesures. Cet album, au thème religieux affirmé, débute avec une très belle préface sobre, double 12 cordes + chant, qui laisse ensuite la place à une ouverture très symphonico-grandiloquente, dont ce musicien est particulièrement friand d’une manière générale. Avec les deux premiers morceaux de ce nouvel opus, on a d’entrée, et une nouvelle fois, une démonstration de ce qu’est capable de faire ce musicien hors du commun. Rien ne lui est impossible, rien ne lui est interdit, rien ne l’arrête !... Sa capacité d’écriture, d’harmonie, de fluidité mélodique, d’enchainement, de « bousculade sonore », d’inversion de rythmes, de générosité musicale, de grandiloquence contrôlée, d’exaltation des sons, de passer de l’ombre à la lumière, du bruit au silence, de surprendre tout simplement… est plus présente que jamais. Personnellement, je serai tenté de dire que « Sola Gratia » est l’un de ses tout meilleurs albums, sinon le meilleur ! 18/20

Musiciens : Neal Morse, Mike Portnoy, Randy George, Eric Gillette (THE NEAL MORSE BAND) + Bill Hubauer & Gideon Klein

https://www.facebook.com/nealmorse/ 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.