Anneke Van Giersbergen : chronique album ‘The Darkest Skies Are The Brightest’

Anneke Van Giersbergen : chronique album ‘The Darkest Skies Are The Brightest’ (2021 – InsideOut)

Le titre de cet album renvoie à l’idée que, lorsqu’on fait face à des défis personnels, on est obligé de trouver des réponses aux plus grandes questions de la vie.

Musicalement c’est, d’une certaine manière, l’album de la liberté dans la mesure où les titres joués sont aux antipodes de ce qu’Anneke Van Giersbergen a produit récemment, notamment avec son dernier groupe, VUUR. Elle s’affranchit des codes musicaux utilisés dans ses productions précédentes et au cours de sa longue carrière de chanteuse. Elle prend le contrepied de ce qu’elle a eu l’occasion de faire jusqu’à présent alors que « son univers musical  habituel de confort »  est fortement imprégné de métal, de décibels, de guitares électriques, de rock…

Cet album est une ode à la douceur, à la poésie, à l’harmonie, à la beauté, à la réflexion, aux sentiments. Les 11 titres qui y figurent sont posés dans un univers rempli de calme et de sérénité. Leur orchestration et les arrangements sont pour l’essentiel acoustiques, fortement basés sur la guitare acoustique. Ils font par moments appel à des sonorités particulières telles que le violon, les cuivres, la harpe, les percussions, etc., sans oublier les fondamentaux tels que basse et batterie qui apportent une densité et une texture profondes à l’ensemble.

On sent, à travers les notes qu’elle égrène, les mots qu’elle prononce, les phrases qu’elle chante qu’elle met son âme à nu, et que cet album fait partie de sa thérapie.  Comme elle l’a évoqué elle-même, s’agissant de son mariage : « J’ai immédiatement su que j’avais besoin d’écrire de la musique pour réparer ma vie. Ce projet créatif serait bien trop personnel pour un album VUUR. Et cela nécessiterait aussi de la solitude. » La mélancolie transparait par moments au fil des différents titres, mais étonnamment cet album est empreint de lumière et de positivité, pour ne pas dire de sérénité et d’une certaine délivrance.

Anneke Van Giesbergen a créé avec ‘The Darkest Skies Are The Brightest’ un album remarquable, très beau, ciselé par ses sentiments, magnifiquement chanté et mis en couleurs. 18/20

https://www.facebook.com/annekevangiersbergenofficial/

http://www.annekevangiersbergen.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.