Paco Duke : chronique album « Only Dreams Come True »

Paco Duke : chronique album « Only Dreams Come True » (2020)

Pascal « Paco » Guegan aka Paco Duke n’est pas un petit nouveau dans l’univers du Blues. Il est notamment l’une des pièces maîtresses du Blues Power Band, groupe de référence de la scène blues française depuis 20 ans.

Ce nouveau projet du guitariste-auteur-compositeur est très coloré de blues, mais pas seulement !…

On est ici en possession d’un disque de Blues et de Rock, mais  les 10 morceaux qui le composent possèdent tous une texture différente, une construction différente, un univers différent… On n’est pas du tout dans le cas de figure d’un album avec 10 titres tous construits sur le même schéma, c’est plutôt l’inverse !… Chacun d’entre eux raconte une histoire différente, avec l’atmosphère musicale ad hoc. … Ils surprennent tous, notamment grâce à leur côté « délié » les uns des autres !…

Le disque démarre en fanfare  avec un « Mr Johnny »  plein d’entrain, très South Blues et très « slidé » !  Le titre « Zenobia » par exemple, avec sa rythmique lourde, sa voix « assommée », est presque hypnotique !… « Please Don’t Cry » est radicalement à l’opposé avec son format ballade un peu folk, plus typé « chanson », ouvrant avec des arpèges de guitare acoustique, et enchaînant avec un refrain que l’on a envie de fredonner !… Le titre qui suit « The Chimes Of Kairos » est très beau, multi-facettes, entraînant, notamment avec sa partie chantée, et avec les petites piques de guitare électrique qui accompagnent une rythmique Blues-Rock soutenue. Une mention également pour « My True Love », un titre de blues assez classique, mais joué et chanté avec un feeling monstrueux !… L’album, qui a tout de même une certaine coloration et certaines références 70’, se termine avec le superbe « Jack Of Spades », aux riffs crunchés slidés, qui peut rappeler certaines atmosphères de Led Zeppelin et de SRV mais avec un truc en plus et inédit, à savoir les différents petits breaks qui font tomber la tension à plusieurs moments du morceau, et qui cassent volontairement le rythme d’une manière non usuelle dans ce style de musique.

Cet album est une grande réussite ! Pascal Guegan a particulièrement soigné ses compositions. Il a su les agrémenter grâce à quelques idées bienvenues, et à les rendre atypiques avec un subtil mélange d’originalité, tout en mettant en place un accompagnement efficace et sobre, avec juste ce qu’il faut de riffs, de guitare slide et de chant !

  • Album recommandé par Prog-Mania

Musiciens : Paco Duke : chant et guitares / Olivier Raymond (Elise & the Sugarsweets) : guitares et chœurs / Nicolas Paullin : basse et chœurs / Olivier Ferrie (Elise & the Sugarsweets) : batterie.

https://www.facebook.com/pacodukemusic/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.