LONELY ROBOT : chronique album « Feelings Are Good »

LONELY ROBOT : chronique album « Feelings Are Good » (2020)

John Mitchell est à l’origine du projet LONELY ROBOT, qui vient de sortir ce quatrième album qui comporte 11 titres ainsi que 2 versions orchestrales de deux d’entre eux. Il est également connu pour sa participation active, en qualité de guitariste, à ARENA, IT BITES, FROST*, KINO.

John Mitchell a presque tout fait sur cet album : guitares, basse, claviers, arrangements, enregistrement… Il est également aux chants, et il s’y débrouille particulièrement bien, avec sa voix claire, puissante et expressive… Bref une voix de Lead Singer ! Seule la batterie a été dévolue à Graig Blundell, musicien qui a joué avec les plus grands artistes ou groupes progressifs : Pendragon, Steven Wilson, Frost*…

Il est plutôt difficile de mettre LONELY ROBOT dans une case. Parler de Prog-Rock à sensibilité Pop reflète sans doute assez bien une partie des 61 minutes de cet album. Une autre partie, plus marginale, mais néanmoins très audible, est par contre nettement plus virulente, voire décapante !…

Les titres sont construits d’une manière remarquable, avec beaucoup de matière et de densité. La production est impeccable : on imagine sans peine les heures de travail qui ont dû être nécessaires à JM pour arriver à une telle perfection.

L’album démarre avec une courte introduction au son robotique. Le second titre « Into The Lo-Fi » est un peu pop, avec également quelques arrangements de voix et un rythme assez basique. Ensuite, John Mitchell nous fait une véritable démonstration de son talent. Le troisième titre « Spiders » nous secoue littéralement ! Il débute avec une rythmique de guitare hyper lourde, densifiée par une batterie très punchy, avec un très beau final de guitare solo. Le titre qui suit « Crystalline » est par contre tout en douceur, porté par un chant particulièrement mélodique. « Suburbia », le sixième titre, possède quelques réminiscences des années 90/2000, avec ses claviers, sa batterie en avant et ses notes de guitare qui s’égrènent, et il bénéficie d’un court solo diaboliquement efficace !!!

L’un des morceaux les plus réussis de cet album est sans doute le cinquième titre  « Life is a Sine Wave ». En plus d’une mélodie parfaitement assise et calibrée, JM nous offre un remarquable solo qui rappelle les plus grands moments d’ARENA. Le neuvième morceau « Keeping People As Pets » est très intense et particulièrement énergique ! On ressent à travers le chant une forte puissance émotionnelle, mise en exergue par un rythme très dense, avec de nombreux arrangements et quelques effets un peu électro : superbe ! « Army of One », qui suit est assez oppressant. Un chant mesuré, presque craintif au début, qui mute ensuite pour devenir hurlant fait suite à  une introduction franchement gutturale. Cette dichotomie perdurera sur la totalité de ce titre particulièrement « destructeur » dans son esprit !

« Feelings are Good » est un album multi-facettes ! Beaucoup d’élégance sur une majorité des titres qui sont mis en scène d’une manière plutôt consensuelle, claire et énergisante, pour un plaisir immédiat. De la puissance et de l’énergie sur d’autres qui sont plus « rentre dedans » et mouvementés !… Cet album est très réussi, et il est difficile à prendre en défaut. John Mitchell a réellement fait un bon job !        18/20

https://www.facebook.com/LonelyRobotband/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.